La Confrérie de l\'imaginaire

ALICK : L'Evangile des Damnés, Chapitre 1. Les Deux Encres, par MilieWB

L'Evangile des Damnés, Chapitre 1, Le Cinquième Maître du Sang.

Alick

Par MilieWB

Présentation de l'Editeur :

Trois ans après le décès de sa mère des suites d'un cancer, c'est au tour de son père de disparaître dans des conditions étranges. Ange touche vraiment le fond lorsque sa fiancée le quitte de manière magistrale pour un autre. Sa tristesse attire alors à lui une inconnue d'une beauté sans égale. Après son accident, elle le suivra jusque dans sa chambre d'hôpital où, plongé dans un coma mortel, elle lui redonnera la vie par son sang. Investi de son nouveau pouvoir, Ange apprendra les règles des siens pour survivre. Mais un terrible danger le menace et il se retrouve impliqué dans un complot d'envergure planétaire, le Jehad. Amour, haine, trahison, luxe, sexe et volupté seront ainsi mêlés à un combat fratricide en plein coeur de Paris.

 

 Quelques mots sur l'auteur :

Alick est parisien. Il est né un soir de décembre 1978 à la Martinique. Son diplôme de génie électrotechnique en poche, il s'engage sous les drapeaux et accède au grade de Maréchal des Logis, mais préfère revenir rapidement à la vie civile où il devient tour à tour commercial chez Air France, conseiller de clientèle chez Orange, puis responsable flotte automobile chez Atlantic et enfin Gardien de la Paix. C'est à 18 ans qu'il se met à l'écriture. Les spleens qu'il évoque l'aident à évacuer un chagrin d amour. Les mots guérissent ses maux, il lui prend alors l'envie de raconter des histoires afin d'émouvoir un auditoire à la manière des conteurs antillais ayant bercé son enfance (yé krik ! yé krak ! Messieurs, Mesdames, est-ce que la foule dort ? Non la foule ne dort pas...). Et puisque la foule est en éveil, il lui faut la transporter dans un univers. Alick choisit celui des vampires et se lance dans l'écriture du 5e Maître du Sang. C'est la naissance de la trilogie fantastique L'Évangile des Damnés.

 Mon avis :  

Lorsque l’on parle d’Evangile, on s’attend à trouver des origines, des explications, les fondements d’une religion ou d’une pensée. Alick n’a pas choisi ce mot sans éveiller chez le lecteur une certaine appréhension mêlée au désir de savoir, soutenue par une couverture énigmatique : un couple, sur fond de parchemin, souvent évocateur d’origines, s’enlace sous la surveillance d’un œil qui aura son importance.

 

Rédigée selon plusieurs codes de narration, cet évangile se lit avec un plaisir avouable. D’un côté une écriture biblique qui nous transporte au cœur d’une religion qu’il nous brûle de connaître,  de l’autre un récit vif et viril, qui nous conte la vie d’Ange, qui bascule du monde des humains vers celui des Eveillés. 

Les Eveillés, c’est le terme qu’utilisent les vampires d’Alick pour se définir. Organisés en différentes familles, des castes, ils n’ont pas tous les mêmes pouvoirs, ni les mêmes craintes. Alick fera partie de la famille la plus importante, et la plus résistante. C’est un destin hors du commun qui attend ce vampire qui n’était encore qu’un humain banal avant d’être éveillé.

 

L’évangile des damnés est présentée comme une trilogie. Nous avons donc ici les bases de l’univers vampirique que l’auteur compte donner à son œuvre. Riche et détaillée, la conception que défend Alick fait montre d’une culture vaste et profonde. C’est d’ailleurs,sans doute, le petit défaut tout relatif de ce roman. Il est riche de cette culture vampirique si propre à l'auteur qu’elle en est parfois un peu difficile à assimiler pour le lecteur.  Si certaines influences sont sans doute perceptibles, on découvre néanmoins une vision innovante des vampires, qui ont des capacités différentes selon leurs familles, qui s’organisent selon une hiérarchie bien établie entre maîtres et esclaves, et qui ont une relation à l’humain qui varie d’une caste à l’autre. Les vampires d’Alick sont aussi puissants qu’ils peuvent être vulnérables. Ange et sa famille résistent aux rayons du soleil, mais doivent veiller à la qualité du sang qu’ils ingèrent, car les maladies sanguines des humains peuvent en effet avoir de mauvaises répercussions sur eux.

 

Il faut reconnaître que la façon dont Alick entre en religion vampirique est fascinante et nous entraîne dans son sillage. Maîtrisant son sujet à la perfection, il nous enseigne les fondements de son vampirisme, tout en ménageant le suspens et notre plaisir en nous sculptant sur le papier la vie d’Ange l’Eveillé, au destin particulier.

Une entrée en matière donc riche et dynamique, qui appelle le lecteur à plonger vite dans le deuxième tome.

L'Evangile des Damnés

Chapitre 1, le cinquième Maître du Sang

Edition des deux encres

Collection encres insolites

23 euros

Achetez Ici!



13/05/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres