La Confrérie de l\'imaginaire

DAU, Nathalie : Les Débris Du Chaudron. Argemmios Editions, par MilieWB

Les débris du Chaudron

Nathalie DAU

Par MilieWB

 

 

Présentation de l'Editeur :

L’amour et la vengeance ont l’art de traverser les âges, et ce d’autant plus lorsque les dieux sont impliqués.

Pour certains mortels, cela signifie un héritage lourd à porter, mêlé de malédiction.

Ainsi en va-t-il d’Augusta Quinn et d’Alwyn Archtaft. Destinés à réparer le chaudron de Kerridwen, afin de permettre le retour de la déesse, ils devront compter avec Affang, le terrible démon des eaux, qui les poursuivra de sa haine.

Mais en cette fin de XXème siècle, un dieu veille et se souvient. Capable d’arpenter les lieux d’ici et d’ailleurs, Kernunnos, sous l’un ou l’autre de ses avatars, permettra à la réalité de rattraper le mythe... et de le dépasser.

Nathalie Dau est une nouvelliste reconnue (prix Merlin 2006 pour Le Violon de la Fée). Elle a publié en 2007 le recueil Contes Myalgiques (éd. Griffe d’Encre), salué par la critique. Dans Les Débris du Chaudron, son second roman, elle revisite la légende de Kerridwen et Gwyon Bach. Une intrigue haletante, nourrie de mythologie celtique et préceltique. Un monde riche et sensible, illustré avec talent par Magali Villeneuve.


 Mon Avis :

Les débris du Chaudron de Nathalie DAU est une déclaration d’Amour. A ses enfants, comme elle nous le dit en prologue, à la mythologie celtique, si chère à son cœur, à l’humanité, qui devrait lire entre les lignes, et à la littérature.

La mythologie celtique est si importante à la culture de Nathalie DAU qu’elle y a puisé le prénom de sa fille, Kerridwen, pour qui elle a écrit ce roman. Pourtant, elle ne calque pas les légendes qui ont traversé les siècles, elle les adapte. « Les débris du Chaudron » nous montre à quel point la mythologie peut perdurer à travers les époques, à quel point elle est toujours ancrée dans la vie des hommes et dans leur cœur.

Kerridwen et Kernunnos sont deux êtres magiques, des dieux. Profondément bons, ils ne sont entiers que lorsqu’ils sont ensemble, près de leur chaudron. Même leur magie est fusionnelle. Sous leur règne, des siècles, le monde sera meilleur, plus ouvert. Pourtant, lorsqu’ils seront séparés, tout ira à volo. Une malédiction les verra traverser les temps en souffrant, en ayant en plus perdu chacun de leurs enfants.

Car Affang, qui ne leur est pourtant pas étranger, veut à tout pris sa revanche, il veut les exterminer pour de bon.

La lutte traverse alors les temps et rejoint notre époque, où des humains se trouvent mêlés aux querelles ancestrales.

L’amour est la haine sont universels et persévérants…

C’est bien un récit mythologique que nous offre Nathalie DAU, qui prend sa source aux confins de l’Histoire et perdure. Pourtant, ce récit mythologique permet à l’auteur de soulever un principe qui se vérifie encore et toujours : la cupidité et la luxure des hommes rendent le monde de moins en moins beau, de plus en plus dangereux, d’ailleurs, à y bien réfléchir, où sont passés tous ces êtres féériques qui avaient inspiré ces légendes. L’homme les a fait disparaître.

La plume de Nathalie Dau sert avec grâce cette histoire d’amour légendaire. Empreinte de lyrisme, la poésie de l’auteur nous transporte d’une époque à l’autre comme un battement d’aile de papillon, et si l’univers de Nathalie DAU est parfois dur à pénétrer, une fois dedans on ne s’en détache plus.

Au fil des pages on savoure donc l’histoire, dont il convient de ne pas trop parler pour ne pas gâcher le plaisir du lecteur, on plonge dans les mots de Nathalie DAU, dont la sensibilité est rehaussée par les illustrations sobres mais percutantes de Magali Villeneuve, qui a su transcrire la pensée du lecteur en esquisses mélancoliques et envoutantes.

Je ne suis pas spécialement passionnée de mythologie, mais j’ai plongé avec bonheur dans ce livre si bien écrit. Les destinées de ces deux êtres et de leurs proches gardent, quelque soit l’époque, une fascination peu commune.

Auteur reconnu, Nathalie DAU prouve ici encore que son talent a de multiples facettes et une poésie délicate.

 

Les Débris du Chaudron

Nathalie DAU

Editions Argemmios

13,50 euros

Achetez Ici!



01/06/2011
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres