La Confrérie de l\'imaginaire

Gheritarish de Michel Robert par Laëtitia

 

Gheritarish de Michel Robert

 

Editeur :

 

Aux confins du plan primaire s’étendent les Terres de Sang. Une étendue aride et sauvage dévastée autrefois par la guerre entre la Lumière, les Ténèbres et le Chaos, où se déchaînent parfois des tempêtes de magie meurtrières et incontrôlées. Ici, n’existe qu’une seule loi, celle du plus fort. Certains s’y aventurent en quête d’une vie nouvelle ; d’autres, à la recherche de fabuleux trésors de légende. Voici l’histoire de l’un d’entre eux : Gheritarish, guerrier loki, mercenaire du Chaos.

 

« Grâce à une plume extrêmement visuelle, Michel Robert nous livre un roman abouti aussi bien dans les descriptions des paysages que dans les combats ou les scènes érotiques. » Actu SF

 

Chronique :

 

Gheritarish est un personnage secondaire du cycle l’Agent des Ombres de Michel Robert. Nous découvrons donc celui-ci au fil des pages.

 

Le début du roman met en place les personnages. Ce démarrage est bien trop long à tel point qu’on se demande quand interviendra l’action. Les premiers chapitres sont longs, Gheritarish est en vacances. Il rencontre les personnages au fur et à mesure individuellement, au gré du hasard. On assiste donc à un étalage des protagonistes, de leur personnalité jusqu’à leur rencontre à Laredo où tous apprendront qu’ils participeront à un voyage commun. L’action démarre réellement à ce moment là et on le remarque d’ailleurs très facilement puisque les chapitres se raccourcissent à ce moment là de façon flagrante.

 

La lecture devient alors plus attrayante. Les personnages partagent enfin un point commun : la même quête vers un mystérieux tombeau. On comprend donc mieux cet étalage initial et l’action peut enfin démarrer. L’histoire prend forme. On découvre un univers hostile, plus magique. C’est à partir de ce moment là qu’il m’a été impossible de lâcher ce roman. J’estime qu’un roman est bon lorsque le lecteur ne peut s’en détacher. Michel Robert a réussi cet exploit, certes un peu tard à mon goût, mais il y est parvenu tout de même.

 

Ce roman nous fait découvrir Gheritarish, personnage attachant, sensible malgré ses airs de gros dur. On passe par toutes les émotions en même temps que le personnage principal : joie, tristesse, colère… La préface indique des clins d’œil aux clichés des westerns. Je ne pense pas les avoir tous découverts mais les connaisseurs du genre les reconnaîtront sans doute ! N’hésitez pas à les dénicher et pourquoi pas nous les expliquer plus en détails !

Bagarres, humour, scènes érotiques, amour… tout y est !

 

Michel Robert, comme le souligne Actu SF, est passé maître dans l’art de la description. Les termes utilisés sont précis, la lecture est agréable, fluide. Michel Robert manie parfaitement l’écriture et c’est un réel plaisir de le lire !

 

Gheritarish est donc un spin off. N’ayant pas lu les précédents tomes, cela n’a en rien gêné ma lecture. A l’inverse, ce roman me donne envie de lire les autres pour découvrir Gheritarish autrement, connaître son passé et pourquoi pas son avenir dans les prochains tomes !

 

Je tiens à remercier les éditions Pocket pour cette agréable découverte!!!

 

Laëtitia



04/01/2012
1 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres