La Confrérie de l\'imaginaire

La Colline Féérique à Ohain

Ohain avait un air de Bretagne Légendaire...

Par MilieWB

 

Le dragon, à l’entrée de la salle des fêtes donnait le ton. Imposant, coloré, il ne fait pas peur pour autant, il tend plutôt vers le rêve, l’Imaginaire. A l’intérieur de la salle, on change de monde. Le village Avesnois d’Ohain accueille en ses murs une forêt. Mais pas n’importe laquelle, la forêt de Brocéliande, celle-là même où les fées, les elfes, les chevaliers ou les trolls sont encore visibles au détour d’un sentier, derrière un arbre ou au bord d’une rivière.

 

 

Et dans ce décor imaginé et créé par le maire et quelques volontaires, des artistes d’un autre univers ont élu domicile tout le week-end.

 

C’est la fée Graziella Fanfan qui a donné le ton, dès vendredi : rêves, rires, chaleur et bons mots. Cette petite fée mutine et pleine d’humour a enchanté petits et grands lors de l’inauguration du festival. La colline féérique avait déjà fait escale à l’école, dans l’après-midi, où Claudine Glot, du centre de l'Imaginaire Arthurien de Brocéliande avait conté les aventures de ses chers chevaliers de la table ronde aux elfes ohainais.

 

Le week-end s’est poursuivi dans la même ambiance, chantante et rieuse, à la découverte de ces artistes de la féérie venus présenter leur travail. Des légendes ardennaises voisines, illustrées par Hervé Gourdet (où les 4 fils Aymon sont en passe de devenir des personnages incontournables,Découvrez son univers!), aux crocs d’Elisabeth Bathory, l’autre vampire de la famille Dracula, l’horizon est large.

 

Hervé (ci-dessus) a d'ailleurs eu la gentille attention de dédicacer un livre à mon fils : Le Cheval et l'Epée, ou les Quatre fils Aymon. Je vous montre...

Dans la salle des fêtes redécorée pour l'occasion on côtoie tous les personnages que l’Imaginaire peut contenir. Les déesses callipyges de Brucero, envoutantes de sensualité, les paysages de Jim Colorex, où les personnages se fondent dans une nature prodigieuse, la mythologie nordique d’Erwann Seure le Bihan, au trait plus viril : on en prend plein les yeux. Loin de la technique moderne de la palette graphique, ces artistes ont en plus dédicacé livres et illustrations, à leur manière, dessinant pour chacun un personnage tantôt féérique, tantôt gothique, mais toujours fascinant.

brucero a, lui aussi, dédicacer un livre, mais pour ma fille cette fois : A la recherche de la Mandragore. Si vous insistez, je vous montre, inutile de baver les filles!!

 

Et puis j'ai eu droit à une photo, quand-même, je me suis régalée aussi:

 

 

 

En plus, moi qui suis une inconditionnelle des Vampires, je peux maintenant vous montrer ma dédicace à moi toute seule : Elisabeth Bathory Tome 1, Le Temps de l'Eveil, de Lawrence Rasson et Amaury Quétel.

 

 

MERCIIIIIIIIIIIIIIIIIIIII.....

 

Pierre Dubois, parrain de cette Colline Féérique, nous a entrainé lui aussi dans un monde à part, peuplé de petits êtres mutins ou de chevaliers parés et courageux, avec l’humour qui lui est coutumier.

Ainsi il a clôturé le festival avec son compère Maxence des oiseaux, musicien des fées autodidacte dont les instruments mènent tout droit aux pays enchantés. Soutenus par de jeunes ohainnais passionnés qui n’ont pas résisté au plaisir de se fondre dans le décor, ils ont tous participé à l’évocation du mariage de Gauvain.

 

A brocéliande aussi les musiciens, menés par Maxence des Oiseaux font des boeufs!! La preuve en image, avec ce jeune de la commune :

 

Saluée par les artistes comme par les visiteurs, l’organisation de cette Colline féérique pourrait bien être reconduite dans deux ans. Il faut dire que la Brocéliande d’Ohain n’a pas désempli et a comblé de plaisir et d’images légendaires les petits comme les grands.

 

J'y ai fait de bien belles rencontres, vous vous en doutez!!

Aperçus :

Erlé FERRONNIERE : http://www.youtube.com/watch?v=glAh4m1tavk Ce lien parlera bien mieux que moi du talent d'Erlé!!

Dimitri ARMAND : Un trait de crayon à la mordernité fantastique!

je ne vais pas vous mettre tout mon album, j'en garde un peu pour moi, mais avouez que c'était vraiment un sacré festival féérique!

Alors merci à tous les artisites présents qui ont approté leur bonne humeur avec leurs talents, merci à Jimmy de la Fabrique à Rêves qui m'a assistée pour les photos et qui a mis son savoir-faire professionnel au service de cet évènement, merci aussi à la commune d'Ohain, et tout particulièrement au maire, Mr RATTEZ, qui a eu une bien belle idée!! Dans deux ans, j'y serai... Et vous?



08/06/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres