La Confrérie de l\'imaginaire

Les éditions Octobre

 

 

 

Site des éditions Octobre

 

Les Éditions Octobre sont une maison d'édition indépendante française créée en avril 2004 par les auteurs Audrey Françaix et Pierre Grimbert.

Elles publient des textes de fantasy francophone. Pierre Grimbert parodie World of Warcraft dans son roman Le Monde d’Edward Craft. On retrouve la parodie des MMORPG dans d'autres publications : NOOB : Saison 1.5 : la Pierre des Âges, roman issu de la série télévisée Noob, et La Couette de l'oubli et L'Orbe de Xaraz, qui correspondent aux saisons 3 et 4 du Donjon de Naheulbeuk.


"Notre volonté est de publier des textes originaux de fantasy francophone, pour
adultes, et en grand format. Notre production est volontairement limitée (6 à 8
titres par an) pour conserver à notre structure son identité familiale, et
assurer la pérennité de la collection. Nous n’avons pas vocation de découvreurs
de talents, ni de capitaines d’industrie. En fait, nous sommes très attachés à
ce côté artisan-auteur !"

Le nom « Editions Octobre » a été choisi, parmi l’immense éventail des possibilités, pour deux raisons principales. Tout d'abord, il se retient bien ;o). Ensuite, le mot « Octobre » évoque à lui seul une multitude d’ambiances chères à nos cœurs de randonneurs et de rêveurs :
des brumes mystérieuses et fraîches que seules les tourelles sombres des châteaux parviennent à percer, des sentiers de sous-bois, l’averse libérant des parfums de champignons et d’humus, les feuilles craquant sous les pas des promeneurs, les châtaignes crépitant dans la cheminée, les couleurs incendiaires qui illuminent la nature ensommeillée, les silhouettes des familles de lutins se dessinant dans le couchant mordoré, les ombres qui s’allongent, un chasseur sur la piste d’une princesse rebelle, des guerriers en embuscade au bord d’un lac, les veillées auprès du feu et les histoires ancestrales que l’on s’y raconte, des citrouilles au sourire crénelé, la fructification des chênes, des prunelliers, des alisiers et autres arbres dont
les baies colorent la nature, les confitures, les tambouilles de sorcières mijotant dans l’âtre, les soupes fumantes réchauffant les voyageurs, l’alchimie du vin et les bâtons de marche biscornus rappelant les ceps de vigne, la récolte du miel, l’hydromel, la tourte au potiron, des coquilles de noix abandonnées par un rôdeur sur le bord d’une sente, les cascades d’eau des montagnes emportant les feuilles mortes, les toits fumants des villages en contrebas, des coulées de renards, des empreintes dans la terre humide, le sol qui respire et libère son essence au contact des gouttes, l’odeur du feu de bois, la fête des morts, une chevauchée dans la lande, un manuscrit lu à la bougie, le magicien songeur face à la nature indécise, l’hibernation des dragons, un changement de cycle, d’ambiance, d’univers…
Bref, des choses familières dans l’imaginaire « fantasy » !
Par ailleurs, ce nom nous est apparu conjointement, alors que nous admirions le même paysage. Et ça devait être en octobre ;-) !



18/03/2012
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres