La Confrérie de l\'imaginaire

Marcastel, Jean-Luc : Le Dernier Hiver, Collection Black Moon, Hachette, par Milie WB

Le dernier Hiver

Jean-luc MARCASTEL

 

 

Présentation de l'editeur :

 

2 035, 31º C en-dessous de 0.

Depuis des années, le Crépuscule baigne Aurillac dans un ciel de sang.

L’Hiver s’est installé, un hiver éternel qui dévore les terres et fige l’océan dans la banquise. La Malesève, cette armée de pins monstrueux, a mis à genoux la civilisation.

 Alors, devant la fin d’un monde, que reste-t-il d’autre que l’amour ? L’amour qui va pousser Johan à braver le froid et les pins pour retrouver sa bien-aimée, l’amour qui va pousser son frère, Théo, à lui ouvrir la voie, l’amour toujours qui incitera Khalid et la jolie Fanie à tout laisser derrière eux pour les suivre. L’amour est-il assez fort pour triompher de la Malesève et de ce qu’elle a fait des hommes ?

 

 

Mon avis :

 

J’attendais avec impatience Le Dernier Hiver de Jean-Luc Marcastel pour de nombreuses raisons :

La collection Black Moon, en général, est déjà un gage de bon temps littéraire et fantastique.

L’auteur est un homme, ce qui est plutôt rare chez Black Moon, et donc la promesse d’un autre souffle, d’une vision différente.

L’auteur est français, ce qui entraîne mon côté chauvin à attendre beaucoup de ce récit !

Il fallait donc à Jean-Luc Marcastel une bonne dose de talent et d’imagination pour relever le défi !

Commençons par le talent.

La plume de Jean-Luc Marcastel est sensible, mais aussi tranchante. Dans une écriture qu’on imagine longue et déliée, cet auteur nous dépeint un monde redoutable d’une manière très poétique. Les descriptions sont nombreuses, permettant la visualisation quasi parfaite des lieux et des évènements que nous relate J-L Marcastel.

Le vocabulaire est relevé, les métaphores fleurissent à chaque page pour une lecture qui n’est jamais la même. Tout en subtilité, Jean-luc Marcastel glisse vers les ténèbres pour nous entraîner avec ses personnages sur une route qui n’existe plus, où les dangers sont multiples et évolutifs.

Car le monde  a changé. Le ciel est différent, la terre est entrée dans une nouvelle période qui s’annonce glacière, et la nature a muté. L’évolution naturelle, mais aussi les radiations ont changé de simples arbres en conquérants avides d’espace… et de sang. La malesève est une forêt maudite qui engloutit tout.

Les hommes doivent donc se protéger de ce danger nouveau, de ces vampires particuliers.

Johan craint pour sa bien aimée et décide d’aller la chercher. Au péril de sa vie, il s’engage dans un voyage au bout de lui-même, secondé par son frères et deux fidèles amis.

La route sera longue, semée d’embûches et Marcastel en profite pour mettre en relief les travers du monde mais aussi, et surtout, les travers des hommes.

Comment réagirions-nous en temps de guerre, de catastrophes ? Chaque personnage incarne une réaction possible. Depuis l’abnégation dans le sauvetage des autres jusqu’à l’écrasement pour la survie.

Nous suivons les personnages qui apparaissent les plus humains, qui ont encore des états d’âme et leur solidarité est une réjouissance.

Au-delà d’un récit dystopique, Jean-Luc Marcastel nous montre l’importance de valeurs d’amour et d’amitié.

Il nous amène à réfléchir sur l’humanité et nous pousse à vouloir la protéger. Car la lecture de ce Dernier Hiver est une lecture prenante, une lecture qui nous emmène au cœur du récit, au cœur de l’action.

Ces jeunes qui mettent leur survie en danger pour retrouver une des leurs sont une leçon de courage, un chuchotement d’amour qui écrase tous les bruits. Dans des pages qui tendent à chaque ligne vers la fin d’un monde, Marcastel insuffle un vent d’espoir fou, une aventure initiatique vers une humanité profonde.

C’est un récit qui bouleverse et qui laisse des traces, dans la lignée des grandes épopées des romans d’aventures du 19ème siècle. De plus, la poésie sombre et envoutante de la plume de l’auteur et son imagination fertile et percutante font de ce roman un merveilleux ovni, loin des codes  souvent imposés de la littérature Jeunesse.

On ne peut que le recommander…d’urgence.

 

 

Le Dernier Hiver

Jean-Luc MARCASTEL

Collection Black Moon

hachette Editions

A partir de 13 ans

Grand Format
Prix : 16 €
450 pages

ISBN : 9782012023512

Cliquez pour acheter Le Dernier Hiver !



05/10/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres