La Confrérie de l\'imaginaire

MAZZONI, jean Dominique : Le Chamane. éditions de la Frémillerie, par MilieWB

Le Chamane,

Jean Dominique MAZZONI

 

Par MilieWB

 

 

 

présentation de l'Editeur :

 

Le chamane séminole a pour mission d’éradiquer la volonté du Mal. Parviendra-t-il à ses fins ? Un roman ramassé et foisonnant sur fond d’animaux, de botanique ancienne (la mandragore) et contemporaine (les Everglades), d’enfants surdoués, de mythologies.
Le texte, hérissé de parallèles, de rappels historiques et contemporains sur le peuple séminole, les Everglades et les plantes médicinales, déroule au présent les épisodes en crescendo de la lutte entre un chamane guérisseur et Azazaël, l’archange du Mal. Un combat ancré dans nos activités et préoccupations les plus quotidiennes.

Corse par son père et Réunionnais par sa mère, Jean-Dominique MAZZONI est né à Tananarive (Madagascar) en 1960. Il vit actuellement en Région Parisienne.
En 1992 le magazine belge de l'Étrange "MAGIE ROUGE" publie 2 de ses nouvelles : Crise cardiaque et Intrigue et Folie.

Mon Avis :

 

Le chamane est le premier roman de jean Dominique Mazzoni. Gageons qu’il ne sera pas le dernier car il est certain qu’il fera parler de lui. En effet, les raisons sont multiples de s’arrêter sur ce roman. De son genre livre chorale où l’on découvre de nombreux personnages dont les connexions ne seront comprises que dans les dernières pages, on retiendra une maîtrise des personnages étonnante et un développement peu commun vu le peu de pages (119). On perçoit les personnages dans leur psychologie même s’ils ne sont évoqués que sur quelques pages.

Le style de l’auteur est à épingler lui aussi. La narration au présent, ponctué de quelques passés simples, peut déstabiliser le lecteur, comme un coup de poing à l’ordre établi d’un monde que l’auteur voudrait voir revenir à un meilleur équilibre.

Jean Dominique Mazzoni utilise l’animisme pour personnifier la nature et la faire parler, et l’on est projeté dans le corps meurtri d’un séquoia qui s’effondre, victime des dents de fer du progrès.

Mais là où l’auteur nous surprend, c’est qu’il « animalise » chacun de ses personnages, nous permettant de cerner encore mieux la personnalité de l’un et l’autre.

Car contrairement à l’homme, la nature ne ment pas. Pourtant elle est en danger, tout comme l’humanité. Le mal a décidé de régner ostensiblement et le chamane va devoir se battre pour empêcher l’avènement de ce mal personnifié, diaboliquement séduisant. C’est aussi la futilité de certains humains qui est dénoncée, de ceux qui ne voient que leur profit et ignorent la véritable face que d’autres ont pourtant de suite repérée comme infernale.

C’est une véritable claque que ce court roman dont la couverture illustre si bien le tumulte.

Une ode à la nature, à l’humanité des sentiments et à la certitude que certains se battront, à chaque génération, pour qu’elles perdurent. C’est aussi un retour culturel sur des épisodes de la mythologie qui trouvent encore des échos dans notre monde actuel. De quoi être complètement séduit ou tout à fait révolté, mais pas insensible. Je suis de la première catégorie !

 Merci aux Editions La frémillerie pour cette découverte engagée.

 

 

Le Chamane

jean Dominique Mazzoni

Editions la Frémillerie

10 euros

Achetez ici!

 



20/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres