La Confrérie de l\'imaginaire

SPADE, Alan:Le Souffle d'Aoles, Editions e GUILLOT, par MilieWB

Le Cycle d'Ardalia, tome 1 : Le Souffle d'Aoles.

Alan SPADE

 

Par MilieWB:

 

 

 

Présentation de l'éditeur:

 

Pelmen doit beaucoup à la famille Boisencroix. Jusqu'à sa rencontre avec Teleg, le fils, il avait pour seule perspective la découpe de peaux de bêtes à l'aide d'un silex à la tannerie nauséabonde de son village. C'est ce nouvel ami qui lui a fait découvrir le travail du bois. Mieux encore, Galn, le père de Teleg, l'a initié au tir à l'arc, et Pelmen s'est révélé tellement doué pour cet art qu'il a réussi à infléchir la course de son destin en devenant archer. Mais un jour, de mystérieux individus entrent en contact avec Teleg dans une taverne. En lui proposant un fragment d'ambreroche, minerai précieux entre tous, et en lui promettant la richesse, les inconnus parviennent à le convaincre de s'exiler pour travailler dans une mine. Lorsque Pelmen apprend que ces personnages sont des adorateurs du feu, ennemis héréditaires, il n'hésite pas à se lancer dans l'aventure. Pour retrouver son ami et le tirer des griffes des nylevs, serviteurs du dieu de la destruction, il lui faudra surmonter bien des appréhensions et s'allier avec des êtres étranges et fantastiques : un shaman maîtrisant le souffle d'Aoles, autrement dit le pouvoir du vent, un krongos, créature de la terre capable de s'incorporer à la roche, et enfin des malians adeptes de la magie de l'eau.

Une grande histoire d'amitié. Un roman qui conviendra aussi bien aux adolescents, qui verront évoluer un héros à la personnalité attachante qu'aux adultes, qui découvriront un univers complexe et cohérent.

 

Mon avis:

 

 

On associe souvent la fantasy à une époque qui pourrait s’apparenter au Moyen-Âge, mais Alan Spade se démarque de cette habitude et situe son action plutôt dans une antiquité fantasyste où tout est à construire.

 

Pelmen, jeune tanneur malgré lui, est poussé dans cette branche par le poids de la tradition familiale. D’extraction pauvre, il se doit d’être soumis. Pourtant il compte parmi ses amis une famille plus noble. Cette amitié va le mener au bout de lui-même, vers une quête dont il n’avait pas idée. Respect, amitié, passion, les Boisencroix vont lui apporter beaucoup et vont eux-mêmes perdre énormément.

 

C’est en voulant leur venir en aide que Pelmen va commencer son voyage initiatique, prouvant par là que bien qu’ayant atteint son âge d’Hevelen, il ne lui en reste pas moins de nombreuses épreuves à affronter afin de devenir un homme. C’est aussi la force du récit d’Alan Spade. Il a en effet su créer une multitude de personnages forts et diverfisiés (j’ai d’aileurs beaucoup de sympathie pour Xuven, l’oncle de Pelmen), ainsi que des espèces particulièrement recherchées. Les Hevelens sont de fait des êtres qui pourraient s’apparenter à l’Homme mais avec en plus une interaction avec les Elèments et des particularités physiques que l’on découvre au cours du récit. Chacune des créatures d’Alan SPADE a son attrait, rien n’est superficiel, chaque détail compte, comme en témoigne la couverture qui regorge d'indices "hevelen".

Depuis les paysages à la faune et la flore imagées jusqu’aux sentiments des héros exprimés avec soin, le style de SPADE est fluide et agréable à lire.

J’aime particulièrement le héros qui n’est absolument pas infaillible. Il n’est pas « surhevelen », mais normal. Il a la fougue et le courage de son âge, mais aussi les faiblesses de sa jeunesse. C’est un régal de voir le jeune hevelen évoluer depuis son petit monde où tout devait être écrit vers la route des terres inconnues qu’il va devoir franchir, guidés par l’astre solaire devenu pour SPADE Astar, et le vent nommé Aoles. Car l'auteur a encore une fois un atout dans sa manche: il a créé son panthéon, avec des croyances et des pouvoirs issus des dieux qui lui sont propres.

C‘est un récit attractif, envoutant même, que nous livre Alan SPADE, une plongée dans un monde inventif que l’on quitte avec regret à la dernière page. Heureusement, le Souffle d’Aoles n’est que le premier tome du cycle d’Ardalia, ce qui signifie que nous auront bientôt l’occasion de replonger dans l’imaginaire délicat de l’auteur pour suivre encore les aventures d’un Pelmen devenu sans doute plus mûr.

 

"Eau Turquoise", le deuxième tome du Cycle d'Ardalia sortira le 20 avril 2011!

 

 

Le Souffle d’Aoles

Tome 1 du Cycle d’Ardalia

Alan SPADE

Editions Emmanuel GUILLOT

21 euros

 



11/03/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres