La Confrérie de l\'imaginaire

Fantaskey, Beth : Comment se débarasser d'un vampire amoureux. Editions du Masque, par MilieWB

 

 

Comment se débarrasser d’un vampire amoureux, Beth Fantaskey.

 

Par MilieWB

 

 

 

 

   On découvre depuis peu une mode récurrente pour les gentils vampires ; sans doute les Cullen n’y sont pas étrangers. Les vampires deviennent sympathiques, donc, et commencent à penser aux autres.  Ils en viennent même à refouler leur dépendance au sang pour le plaisir de goûter non plus les veines mais plutôt la compagnie de certaines jeunes filles qui réveillent leurs cœurs jadis glacés.

 

   Créatures démoniaques au charme maléfique, ils sont pourtant l’objet de tous les fantasmes.

Sauf pour Jessica, l’héroïne de « Comment se débarrasser d’un vampire amoureux », qui doit pourtant faire face à des fiançailles arrangées dans sa plus tendre enfance avec un prince vampire. Car quand Lucius vient en Amérique, c’est bien pour ramener sa promise en Roumanie et en faire sa princesse des ténèbres.

 

   Le résumé de la quatrième de couverture nous laisse là, au bord de la route d’une petite ville américaine, en compagnie de Lucius. Mais il nous donne aussi l’envie de monter à bord de cette histoire à cheval sur plusieurs genres.

 

   Lorsque l’on ouvre la jolie couverture qui n’est pas sans rappeler les succès du moment, fleur blanche sur fond noir, arrosée de quelques gouttes de sang, on se prend à ne plus la refermer.

Le style est fluide, agréable et constant. L’histoire coule sur les pages et l’on perd la conscience des mots pour ne plus découvrir que le récit qu’ils portent. De plus, l’auteure distille avec humour quelques répliques cinglantes qui nous rappellent que nous avons tous été amoureux, un jour, comme un adolescent.

 

   Si certains personnages sont stéréotypés, comme le chef du clan, tyran sombre et traître, ou la bimbo écervelée qui se venge d’être pour une fois repoussée, on découvre aussi des personnalités plus affirmés.

Lucius est délicieux en vampire aux exquises manières face à une Jessica qui n’a de cesse de le faire enrager.

 

  Mais le plus appréciable dans le livre est que la comédie romantique s’assombrit dans le dernier tiers pour livrer un récit plus vampirique.

Le ton léger du début laisse alors place à une histoire plus sérieuse, où les sentiments adolescents évoluent au fur et à mesure que les personnages plongent dans le monde adulte.

Ce qui était encore important la veille devient insignifiant, symbolisant ainsi les changements qui affectent la vie de tout un chacun lors du passage à l’âge supérieur.

La comédie devient certes plus discrète, mais pas effacée, et l’on profite d’une intrigue enlevée qui implique vraiment que le roman ne soit pas uniquement une histoire d’amour.

 

   En réalité l’histoire que signe Beth Fantaskey pour la collection MSK pourrait être celle de n’importe quelle jeune fille et c’est un atout sérieux, car il est facile de s’identifier aux personnages, d’autant que l’on est bien ancré dans le récit lorsque le fantastique arrive vraiment. Cela lui donne un côté envoutant qui plonge le lecteur dans un fantasme des plus réalistes.

 

   Pour conclure, « Comment se débarrasser d’un vampire amoureux » est sans doute un livre pour les adulescents et surtout les adulescentes, portant fièrement l’étendard de la bit-lit, mais qui dénote cependant, grâce au traitement très humoristique de l’auteure. Le roman est apte à séduire un public plus large de par son style enlevé, aux antipodes de la gravité.

J’ai passé un moment plus agréable que ce à quoi je m’attendais, en riant plusieurs fois derrière la couverture. Le roman ne restera certes pas dans les annales des meilleurs romans de vampires, mais il est à recommander, ne serait-ce que pour la détente qu’il procure avec son humour et son romantisme. Son succès est d’ailleurs enthousiasmant pour les éditions du Masque qui ont décidé de renouer avec le roman « Jeunesse » : après les vampires de « Comment se Débarrasser d’un Vampire Amoureux », la maison d’éditions propose les anges déchus avec « Hush, Hush » de Becca Fitzpatrick.

 

Comment se débarrasser d’un vampire amoureux

Beth FANTASKEY

Collection MSK pour les éditions du Masque

16 euros

Achetez ici !



12/01/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres