La Confrérie de l\'imaginaire

Mead, Richelle : Vampire Academy tome 1. Editions Castelmore, par MilieWB

Vampire Academy, Tome 1, Soeurs de Sang, Richelle Mead.

 

 

Par MilieWB

 

Présentation de l’éditeur :


 Seule votre meilleure amie peut vous protéger de vos ennemis immortels…

Saint-Vladimir est une école privée hors du commun : à l’abri des regards indiscrets, de jeunes vampires y apprennent la magie.
Rose Hathaway est une Dhampir et elle doit assurer la protection de sa meilleure amie Lissa, princesse Moroï. Elles ont fugué pour fuir la menace qui pesait sur Lissa au sein même de l’Academy, mais elles ont été ramenées de force à Saint-Vladimir. Ces menaces sont-elles réelles ? Quelles sont les véritables raisons qui les ont poussées à partir ? Entre intrigues, rituels nocturnes étranges et premières amours, elles doivent rester sur leurs gardes sinon les Strigoï, vampires immortels et ennemis jurés des Moroï, feront de Lissa l’une d’entre eux pour l’éternité.

 

Mon avis :

 

Pour un passionné de fantastique, tout ce qui a des crocs met en appétit, c’est donc avec plaisir que j’ai ouvert le livre Vampire Academy de Richelle Mead, en me disant que j’aurais bien volontiers passé le bac dans un lycée de ce genre là.

Mais passer la frivolité affiché par le sourire du personnage féminin de la couverture, on découvre ce que représentent les grilles qui nous séparent d’elle.

La dominante rouge déjà, donne le ton. Le rouge symbolise la passion et passion il y a, dans le caractère bien trempé de l’héroïne, Rose.

Une sacrée fille pourrait-on dire, avec ce qu’il faut de force et de réparti pour en remontrer à certains gars. Rose est une dhampir, qui doit donc assuré la protection d’un moroï, en l’occurrence, Lissa, sa meilleure amie. Car dans le monde de Richelle Mead, les vampires sont divisés en plusieurs clans.

Les moroï sont des vampires naturels et mortels, qui tirent certes leur force du sang, mais ne tue pas leur « fontaine » et développent des pouvoirs particuliers liés aux fondements de notre monde.

Les Strigoïs sont des vampires plus classiques, qui tuent leur proie et qui sont considérés comme des monstres calculateurs, privés de conscience.

Le rêve des strigoïs est de se rendre maître de tous les moroïs, surtout ceux de sang royal puisque le monde vampire est organisé comme un royaume parallèle au monde humain.

Les jeunes Moroïs et dhampirs doivent donc étudier à l’académie saint Vladimir, les premiers pour développer la maîtrise de leur pouvoir, les autres pour apprendre à protéger leur moroï.

Il faut dire que Rose a fort à faire avec Lissa, menacée qu’elle est de toute part.

Le roman commence lorsque Rose est Lissa sont de retour à l’académie, après deux ans de fugue, où elles ont fait l’expérience du monde humain. Dimitri, un dhampir, les a retrouvées et ramenées.

Les deux filles vont devoir se réintégrer à la vie de cloître et gérer les rumeurs qui les entourent.

Rose ne se démonte jamais, elle va de l’avant, avec un caractère affirmé et un vocabulaire plutôt fleuri. Lissa elle est plutôt… Lisse.  Agaçante presque. On découvre avec les yeux de Rose la hiérarchie, le fonctionnement de l’académie et surtout les efforts de Rose pour protéger son amie, d’autant qu’un lien indéfectible les unit. Rose est attachante et l’on en viendrait presque à demander la disparition de Lissa pour que Rose puisse enfin vivre sa vie. Mais sans Lissa, plus de roman, car c’est la force de Rose, qui protège son amie de tous, y compris d’elle-même. Au milieu de ces filles évoluent quelques personnages plus stéréotypés. La caste de Lissa représente sans doute ces groupes idiots de lycée, entre footballeurs vicieux et pompom girls hargneuses. Certains tirent pourtant leur épingle du jeu. Un moroï que l’on soupçonne d’être un « vendu », et Dimitri, ce dhampir de 24 ans qui par sa maturité parvient à guider Rose sur le chemin de la sagesse. Guider, mais pas conduire !

Car Rose est tout le contraire de Dimitri et si elle tire de nombreux enseignements de leurs entraînements forcés, elle n’en reste pas moins instinctive et impulsive.

L’auteure, Richelle Mead, nous guide à travers ce monde qui pourrait être compliqué sans pour autant nous noyer sous les explications. Son style, simple mais agréable, se confond avec les pensées de Rose pour nous permettre de nous enfoncer toujours un peu plus dans l’histoire et en redouter la fin. Qu’on se console cependant, la fin n’est pas encore là, puisque de nombreux tomes sont prévus.

Au final, on ne peut que recommander cette histoire annoncée pour des lecteurs à partir de 12 ans mais que je conseillerais cependant plus à partir de quinze ans.

Il y a des subtilités que les plus jeunes ne saisiront pas. J’attends la suite avec impatience !!

 

Tome 2 : Morsure de Glace, novembre 2010.

Tome 3 : Le Baiser de l'Ombre, janvier 2011.

D'autres tomes sont sortis aux Etats-Unis et rejoindront sans doute ceux-ci bientôt.

 

Vampire Academy, tome 1, Soeurs de Sang.

Richelle Mead.

13 euros.

http://livre.fnac.com/a2907670/Vampire-Academy-T1-Soeurs-de-sang-Richelle-Mead

 

Pour plus d'infos, Les Editions Castelmore : http://www.castelmore.fr/

 



24/01/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres