La Confrérie de l\'imaginaire

TARVEL, Brice: Les dossiers de Harry DICKSON I, Editions Malpertuis, par MilieWB

Les Dossiers Secrets de Harry DICKSON, Tome 1.

 

Brice TARVEL.

 

 

 

Par MilieWB

 

 

 

 

 

 

Présentation de l’Editeur :

 

Dans les rues de Londres battues par la pluie, une créature monstrueuse rôde et tue. Comme on s’en doute, Harry Dickson va se mettre en chasse, mais la traque sera longue et périlleuse. Le grand détective devra établir un lien entre la mort d’un journaliste curieux comme pas un, une jeune lady veuve claquemurée dans un quartier peu digne de son rang, des vieilles filles aussi suspectes que possible et un singulier montreur de freaks de Seven Dials. Mais notre limier en a vu d’autres, et les rouages parfaitement huilés de son esprit d’exception parviendront une fois de plus à repousser les forces des ténèbres.

En Bretagne, Harry Dickson et Tom Wills traquent d’infâmes contrebandiers au péril de leur vie. Tom est sauvé de la mort par l’intervention d’un vieux savant et de sa mystérieuse machine. Mais celle-ci éveille de malsaines convoitises. Dérobée, elle déchaîne bientôt des forces telles que son voleur lui-même n’est pas de taille à leur faire face. Seule l’intervention du détective viendra à bout d’un péril menaçant l’humanité toute entière...

Harry Dickson n’est pas un détective comme les autres. Certes, il a le flegme, le flair et la logique, et même l’assistant de rigueur, toujours en retard d’une déduction : le jeune Tom Wills. Mais son univers est celui de l’étrange. Monstres et créatures anormales, occultisme et paranormal, ennemis déguisés et gangs clandestins, tels sont les éléments qu’il rencontre au cours de ses aventures. Et les enquêtes qui le mènent au coeur des brouillards londoniens de « La Main maléfique », ou sur les côtes bretonnes battues par les tempêtes dans « L’Héritage de Cagliostro », ne font pas exception. Suivez la plume talentueuse de Brice Tarvel sur la piste du « Sherlock Holmes américain », et revivez, le temps de ces deux aventures inédites, l’époque héroïque des mini-romans en fascicules.

 

 

Mon avis :

 

Il est des ouvrages semblant traverser les âges, des ouvrages vieux de quelques décennies (ou plus) et qui n’ont pas pris une ride. Ces ouvrages nous replongent dans l’époque bénie ou la littérature était tout, était seule et de fait travaillée à l’envi, sculptée, drapée dans l’étoffe soyeuse d’un art aujourd’hui presque oublié.

 

Presque, car en lisant les Dossiers Secrets de Harry Dickson, j’ai retrouvé cette ambiance transcendant les âges, où le temps s’acoquine avec l’auteur pour jouer avec les mots.

Dans un vocabulaire soigné, relevé et enchanteur, Brice Tarvel redonne vie à Harry Dickson, qui connut déjà quelques heures de gloire au début du siècle dernier.

 

Fidèle en certains points à l’idée que l’on peut se faire d’un Sherlock Holmes de l’étrange, Dickson en a le flegme britannique, le calme et la déduction facile. Flanqué d’un assistant bien plus jeune, un élève qu’il appelle affectueusement My Boy, on en vient à déceler sous la froideur parfois affichée une retenue toute victorienne.

 

Ce personnage de Tom Wills n’est d’ailleurs pas en reste et on devine sous les erreurs de débutant et les quelques égarements de jeunesse que ce vert séducteur pourra peut-être un jour égaler le maître.

 

J’ai été conquise, il faut bien le dire, par la plume de Brice Tarvel. Si le vocabulaire est si relevé, il n’en reste pas moins que les mots semblent chanter sur le papier du livre. L’auteur nous offre en effet un plongeon délicieux vers une époque révolue d’un monde qui n’existe pas vraiment. L’illustration de couverture, présentant notre héros et son jeune apprenti dans l’antre des montreurs de Freaks en est un troublant reflet.

 

On retrouve dans les histoires les chimères imaginées par des siècles d’écrivains certes, mais aussi des monstres parfois doués de sentiments sous les instincts bestiaux qui les animent.

Il règne au fil des pages une atmosphère digne des romantiques Poètes Maudits qu’on avait déjà pu remarquer dans un autre roman des Editions Malpertuis, l’œil Clos,  de Nicolas Bally.

J’ai beaucoup apprécié le goût du détail de Brice Tarvel, les prénoms farfelus qu’il donne à ses personnages, les quelques mots anglais glissés ça et là, offrant de fait à Dickson un  accent « so british » réjouissant.

 

Harry Dickson a décidément bien des qualités. De son style (qui ravira les amateurs de littérature), à son côté séducteur (qui attirera l’œil féminin), en passant par ses investigations occultes et son côté enquêteur qui provoque le suspens, le héros repris par Brice Tarvel ne peux qu’être gagnant de cette nouvelle paternité.

 

Le tome 2 est déjà disponible, gageons que les prochaines aventures de Harry Dickson seront tout aussi fascinantes, dans le fantastique monde de l’étrange qui est le sien.

 

 

Les Dossiers Secrets de Harry DICKSON, tome I

Brice TARVEL

Collection Absinthes, éthers et opiums

Editions MALPERTUIS

10 euros

Acheter



22/02/2011
0 Poster un commentaire

Inscrivez-vous au blog

Soyez prévenu par email des prochaines mises à jour

Rejoignez les 38 autres membres